fbpx
Techniques d’exposition

Techniques d’exposition

Les techniques d’exposition sont très efficaces dans le traitement des troubles anxieux. Elles sont issues des travaux sur le conditionnement. La majorité des personnes présentent une réduction significative de leurs niveaux d’anxiété après seulement quelques séances. Elles sont basées sur le fait que l’anxiété est entretenue par l’évitement de ce qui est craint. En effet, plus la personne évite ce qu’elle craint, plus sa crainte grandit. De plus, la peur ayant tendance à se généraliser, de plus en plus de choses deviennent des objets de peur et d’évitement. Le principe de l’exposition et d’encourager la personne à s’exposer à ce qu’elle craint suffisamment longtemps pour admettre que les conséquences négatives qu’elle attend ne se produisent pas et que la réponse anxieuse s’éteint. Cette anxiété décroissante s’appelle l’habituation.

Lors des techniques d’exposition, la personne progresse à son propre rythme. Elle n’est pas exposée a des objets ou des situations auxquelles elle ne pourra faire face avec l’aide du thérapeute. En effet, au préalable « une hiérarchie de la peur » est élaborée (c’est une liste d’activités ou de situations redoutées qui sont organisées dans un ordre croissant de niveau d’anxiété, cad allant du moins anxiogène au plus anxiogène). L’exposition commence par l’exercice le moins anxiogène et ne passant pas au niveau d’anxiété supérieur tant que le niveau inférieur n’est pas maîtrisé (c’est-à-dire qu’il n’y a plus ni peur ni anxiété qui lui est associée). Grâce a cette méthode progressive, la personne ne se sent jamais submergée pas l’anxiété.

L’exposition peut être utilisée pour la plupart des peurs irrationnelles (phobies), pour l’anxiété sociale (phobie sociale), mais aussi pour les TOC (dans ce cas, les objets redoutés sont des pensées ou images intrusives qui suscitent des peurs obsessionnelles), pour le trouble panique, pour le trouble de stress post-traumatique (le stimulus redouté est le souvenir du traumatisme). 

Différentes techniques d’exposition :

L’exposition peut être réalisée en imagination (ce qui signifie que les situations redoutées sont imaginées par la personne), ou in vivo (ce qui signifie que la personne est directement, mais aussi progressivement, exposée aux objets et aux situations redoutés. L’exposition en imagination sert généralement de première étape avant la conduite d’expositions in vivo.

La désensibilisation systématique : selon la théorie de l’inhibition réciproque (Wolpe, 1973), une personne ne peut pas être anxieuse et détendue en même temps. Ainsi, la désensibilisation systématique consiste à combiner l’exposition à la relaxation musculaire-progressive afin de contrer l’anxiété.

L’’exposition intéroceptive : contrairement aux autres formes d’exposition évoquées, l’exposition intéroceptive, utilisée pour le traitement du trouble panique, ne consiste pas à confronter le sujet à un stimulus externe, mais plutôt aux sensations corporelles associées aux attaques de panique.

L’exposition en réalité virtuelle : consiste à générer un environnement virtuel à l’aide d’un programme informatique afin de simuler une exposition à l’objet ou à la situation redouté.

Aller à la barre d’outils