fbpx
Phobie

Phobie spécifique

Une caractéristique clé du trouble est que la peur ou l’anxiété est circonscrite à la présence d’une situation ou d’un objet particulier qui peut être défini par le terme de stimulus phobogène. Les catégories de situations et objets craints sont proposées comme spécifications. Cinq sous-types sont spécifiés :

  • Type animal ou insecte
  • Type environnement naturel (orages, hauteurs, eau)
  • Type sang – injection – accident – procédure médicale invasive
  • Type situationnel (transports publics, tunnels, ponts, ascenseurs, voyages aériens, conduite d’une voiture, endroits clos)
  • Autre : situations qui pourraient conduire à un étouffement, au fait de vomir ou de contracter une maladie; phobie de l’espace,bruits forts, personnages déguisés.

Pour pouvoir poser un diagnostic de phobie spécifique, la réponse doit différer des craintes normales et passagères apparaissant habituellement dans la population générale. La peur ou l’anxiété doit être marquée ou grave (c.-à-d. « intense »). L’intensité de la peur vécue peut varier avec la proximité réelle de l’objet ou de la situation phobogène et apparaitre en anticipation ou en présence réelle de l’objet ou de la situation. L’anxiété provoquée par l’exposition à l’objet ou la situation redouté conduit souvent à un comportement d’évitement.

Source :  DSM-5 Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux (2015)

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est le traitement de choix pour les phobies. De nombreuses études ont montré que les personnes qui suivent une TCC de courte durée ont une très forte probabilité d’amélioration significative, avec environ 80 à 90% des personnes présentant une rémission complète à la dixième séance.

La TCC des phobies consiste à apprendre à la personne à dissocier sa réponse anxieuse de la situation qu’elle redoute par les techniques de restructuration cognitive. Les méthodes comportementales favorise l’extinction de la réponse anxieuse à l’objet ou la situation phobogène en entrainant la personne à faire face à sa peur progressivement. Grâce à ce processus ciblé de changement de pensées et de comportements, la plupart des gens montrent une amélioration significative dès leur cinquième séance.

Aller à la barre d’outils